Les contenus efficaces sur les médias sociaux

Récemment, Tom Langdon a pris le temps de développer les différents types de contenu qu’il est intéressant de partager sur internet.

Il commence son infographie par développer la notion de ce qu’il appelle les “médias sociaux” : ceux-ci sont notamment constitués de l’ensemble des réseaux sociaux (tel que Facebook, Pinterest, Instagram, LinkedIn ou Twitter) sur lesquels il est possible de partager du contenu, mais également des médias en ligne – les webzines – qui sont notamment très actifs sur les réseaux sociaux.
C’est d’ailleurs l’occasion pour faire une petite parenthèse sur la part du trafic social média au sein des médias. En effet, dans un article très intéressant, publié sur Siècle Digital, Arnaud Verchère met en avant la différence entre l’engagement d’une communauté Facebook avec le trafic global par mois de différents grands médias. Il souligne alors que si les réseaux sociaux sont devenus important dans la manière de consommer l’information, il ne faut pour autant pas délaisser le trafic organique.

Les publications médiatiques restent celles qui entraînent le plus grand nombre d’interactions sur les réseaux sociaux. Il est effectivement facile pour les internautes de réagir à une actualité.
En dehors de celles-ci, il semblerait que les infographies soient le format le plus populaire sur les médias sociaux. Elles seraient plus largement partagées que les autres contenus mais sont suivies de près par les listes.
Il est facile de comprendre pourquoi les infographies sont appréciées: elles utilisent du contenu visuel et des informations chiffrées ce qui permet d’attirer l’attention des internautes dont la plupart retient 20% ce ce qu’elle lit et 80% de ce qu’elle voit.
Après les infographies, il est conseillé d’utiliser des listes qui reçoivent 22,45% d’engagement sur les médias sociaux. Elles sont faciles à partager et entraînent de nombreuses interactions avec les communautés.
Les webzines mettent ensuite en avant le succès des publications “Pourquoi ?” c’est-à-dire celles qui répondent à un questionnement précis. Il semblerait ainsi qu’elles engendrent une moyenne de 24 500 partages par mois.
Enfin, les vidéos sont particulièrement mises en avant sur Facebook puisqu’elles réalisent la meilleure portée organique de tous les contenus sur le réseau social. Elles sont ainsi de plus en plus utilisées, comme il est ainsi possible le voir avec les nombreuses recettes de cuisine qui s’affichent maintenant sur les fils d’actualités.

Il va s’en dire qu’il est également primordial d’accompagner les publications de visuels. Il a été prouvé à de nombreuses reprises qu’un article accompagné d’une photo attirait plus d’interactions qu’un article brut. En plus d’attirer l’oeil du lecteur, il faut savoir que les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter ont l’habitude de faire ressortir les publications accompagnées de visuels. Il est également intéressant de noter que Facebook apprécie tout particulièrement le format “Photo + 2-3 phrases”. L’algorithme du réseau social met en avant en priorité les publications correspondant à ces critères.
Quelque soit le type de contenu partagé, Tom Langdon souligne l’importance des émotions ressenties par les lecteurs. L’admiration et le rire sont d’ailleurs les émotions qui entraînent le plus d’engagement de la part des internautes alors que la surprise et la tristesse ne sont à l’origine que de 3% des partages.

Nous pensons que, bien que ces formats soient efficaces, le fond du contenu doit rester suffisamment intéressant pour intéresser le lecteur. En effet, un titre accrocheur accompagné d’un des contenus suivant ne suffira pas à attirer les internautes ; la qualité de l’information partagée doit rester la priorité.

medias-sociaux-dominer-les-medias-sociaux-grace-a-ces-8-ty

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment