Clubhouse lance son programme créateur

Depuis quelques mois, l’application ClubHouse fait de plus en plus parler d’elle. Cette plateforme de discussion orale réservée aux utilisateurs iPhone qui ont été parrainés par un proche déjà inscrit attire de plus en plus de curieux de tester la “bêta”. Le succès fulgurant de ce nouveau réseau social lui permet de déjà créer un programme pour ses créateurs, le Clubhouse Creator First. Nous revenons sur cette application basée sur la discussion virtuelle. 

Qu’est-ce que Clubhouse ? 

L’application de discussion américaine 

Paul Davison et Rohan Seth lancent Clubhouse en mars 2020 en Californie. L’application fonctionne dès le début grâce à un système de parrainage ce qui permet initialement à un très petit groupe de personnes de la Silicon Valley d’échanger dans des groupes de discussion. Chaque nouvel utilisateur reçoit deux invitations à envoyer à son entourage, à condition qu’ils utilisent un iPhone puisque c’est le seul appareil qui peut accéder à l’application actuellement. L’inscription est plutôt classique puisqu’il faut se créer un profil, se connecter avec ses amis, gagner des followers et participer à des salles de discussion. L’application ne permet pas de télécharger de messages écrits, de photos ou de vidéos mais permet uniquement de participer à des salons de discussion vocaux pouvant accueillir jusqu’à 5 000 personnes maximum. Les participants peuvent prendre la parole grâce à un système de main levée virtuelle. L’administrateur choisit, ou non, de faire monter le participant sur le podium ; il peut également décider de bloquer l’accès de la salle en privé. Les utilisateurs peuvent également accéder aux salles dont les thématiques les intéressent depuis l’onglet “Explorer”. 

Le succès international 

Plusieurs journalistes estiment que le succès de l’application est en partie dû par l’arrivée des personnalités afro-américaines qui ont été invitées par les investisseurs. Des célébrités américaines ont également commencé à participer à des salons de discussion ce qui a contribué à augmenter la popularité de Clubhouse. Par ailleurs, la plateforme ne permet pas d’enregistrer ou de rediffuser les échanges ce qui pousse les participants à être présents lors des discussions. Les fondateurs revendiquent 10 millions d’utilisateurs à travers le monde dont 120 000 anglais et 93 000 allemands. En parallèle, la Chine a interdit l’application sur son territoire. En France, les internautes semblent réserver un accueil mitigé à Clubhouse. Alors que certains entrepreneurs ne jurent plus que par les échanges qu’ils arrivent plus à développer sur Clubhouse que sur les autres réseaux sociaux ; d’autres reprochent le manque d’intérêt des salons de discussion. Ils critiquent effectivement un paraître et le besoin d’être inscrit pour se faire voir et s’écouter parler. L’absence de modération contribue à un frein à l’application où plusieurs propos racistes et misogynes ont déjà été signalés. L’augmentation des participants implique également l’arrivée des trolls sur la plateforme. 

Le Clubhouse Creator First

20 créateurs vont être sélectionnés pour bénéficier d’un accompagnement spécifique pour leur permettre de développer leur audience et de monétiser leurs contenus. Les candidatures pour le programme Clubhouse Creator First se déroulent entre le 14 et le 31 mars 2021. Les créateurs bénéficieront alors de conseils spécifiques pour se connecter aux marques et en leur assurant une certaine visibilité grâce à une audience fidèle qui permet de monétiser la salle de discussion. Afin de continuer le développement de l’application, les fondateurs ont également décidé d’ajouter l’option de partage de liens en plus d’un filtrage linguistique pour contrer les débordements potentiels. La plateforme espère ainsi convaincre les entreprises à intégrer Clubhouse à leur stratégie de communication digitale, ce qui contribuerait à participer au développement de l’application. Une campagne de marketing d’influence sur la plateforme impactera alors la notoriété et la visibilité de l’entreprise à la manière des podcasts par exemple. Le ROI pourrait se mesurer par rapport au nombre de participants présents dans le salon de discussion. L’annonceur pourrait également profiter de ces échanges pour appréhender la vision des participants sur un produit ainsi que leurs attentes ou leurs besoins. 

Clubhouse est un nouveau réseau vocal sur lequel les internautes apprécient échanger et débattre. Les créateurs vont bientôt pouvoir monétiser leur audience pour permettre aux entreprises d’échanger directement avec les participants pour mieux les comprendre. Les agences spécialisées, comme InfluenZZZ, vous accompagnent dans le développement de stratégie adaptée à vos objectifs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Les tendances digitales de novembre 2022

En novembre, les internautes ont de nouveau pris plaisir à suivre les projets d’envergure des créateurs de contenu français. Ils ont également réagi aux événements

Send Us A Message

CLUB'ZZZ

Recevez chaque semaine l’actualité sur marketing, nos études et nos contenus.