TikTok : l’application qui vous espionne ?

Fin juin, le gouvernement indien interdit le téléchargement de nombreuses applications chinoises dont le célèbre réseau social TikTok. Depuis plusieurs mois, l’application a la réputation d’être un outil espion pour le gouvernement chinois ; de nombreux gouvernements étrangers sont depuis méfiants vis à vis de la plateforme. Les Etats-Unis envisagent à leur tour d’interdire l’utilisation de l’application ce qui impacte significativement le développement du réseau social.

L’interdiction de TikTok

En Inde

Les tensions à la frontière entre l’Inde et la Chine semblent être à l’origine de la décision gouvernementale. L’an dernier, l’application chinoise avait déjà été interdite sur le territoire indien. Depuis le 30 juin 2020, TikTok n’est plus disponible ni sur l’App Store ni sur le Play Store du pays ce qui permet à son concurrent national, Roposo, d’attirer de nouveaux utilisateurs. Le gouvernement indien a annoncé que les 59 applications mobiles chinoises interdites représentaient “une menace pour l’intégrité du pays, la sécurité de l’État et l’ordre public”.

C’est un coup dur pour le réseau social chinois qui avait largement réussi à se faire accepter par les internautes indiens. L’application était effectivement disponible dans 14 langues indiennes ce qui a contribué à son succès dans le pays. D’après le cabinet SenseTower, les indiens représentaient un tiers des utilisateurs mondiaux de TikTok avec près de 660 millions de téléchargement dans le pays.

Les influenceurs indiens ne cachent pas leur mécontentement. L’application est effectivement utilisée par plus de 40% des 16-24 ans et représentait un espoir d’élévation social. Elle a notamment participé à rendre plus visible la défense des droits des femmes et de la communauté LGBT.

Aux Etats-Unis

Donald Trump n’a pas caché son souhait de suivre l’élan du gouvernement indien. Le chef de cabinet du président américain, Mark Meadows, a d’ailleurs déclaré que l’interdiction pourrait être confirmée dans les prochaines semaines.

Le gouvernement américain estime effectivement que les applications chinoises peuvent être une menace pour la sécurité nationale notamment en raison de la collecte d’informations des citoyens américains par un pays étranger.

Depuis novembre 2019, le Committee on Foreign Investment in the U.S., l’organisme qui contrôle les investissements étrangers aux Etats-Unis, enquête sur l’application. Le groupe ByteDance a depuis nommé un PDG américain, Kevin Mayer et a ouvert un centre de transparence pour assurer au gouvernement du respect de ses bonnes pratiques.

Vers une application indépendante ?

Aux Etats-Unis, les proches de Donald Trump envisage l’indépendance de l’application. Le conseiller économique du Président de la république américain, Larry Kudlow, a effectivement déclaré à la télévision que si ByteDance se séparait du réseau social, il resterait alors autorisé sur le territoire.

Aujourd’hui, aucune déclaration officielle ne confirme les affirmations de Larry Kudlow mais il semblerait que le gouvernement américain appuie dans cette direction pour éviter l’interdiction.

L’application chinoise TikTok fait face à des mesures difficiles qui entravent son développement. En attendant que l’application trouve une solution, par exemple en quittant le groupe ByteDance, les réseaux sociaux américains conservent leur place des réseaux sociaux préférés des internautes.

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment