Les Actu’ : les nouveautés digitales de juillet

Les réseaux sociaux évoluent sans cesse dans l’objectif d’optimiser la prise en main des utilisateurs et indirectement de conserver leur attention plus longtemps. Les mises à jour sont aussi l’occasion de répondre à un besoin qui n’aurait pas été cerné lors du lancement de la plateforme. Les marketeurs doivent rester informés des dernières actualités de chaque réseau pour s’y adapter rapidement.

Les nouveautés Instagram

Le développement des abonnements payants

Les abonnements payants sont testés auprès de dix créateurs américains depuis quelques mois ; ils seront bientôt étendus aux créateurs internationaux pour valoriser des contenus exclusifs grâce à un abonnement. Les créateurs qui bénéficient d’un accès peuvent créer des publications, des Reels, de Stories et de Lives réservés aux abonnés. Ces publications exclusives apparaissent dans un onglet dédié sur leur profil. Des espaces de conversation pourront accueillir jusqu’à 30 abonnés premiums : accessibles depuis la boîte de réception Messenger ou d’une Story, ils pourront être clôturés après 24 heures. 

Les achats intégrés aux Instagram Directs

Dorénavant, les internautes n’auront plus à sortir de l’application pour acheter des produits mis en avant par une marque. Instagram espère ainsi générer plus de conversation entre les consommateurs et les entreprises. Les consommateurs qui contactent une marque pour obtenir des renseignements sur un produit pourraient directement acheter le produit depuis la messagerie de l’application. Par ailleurs, ce service permettra aux entreprises de répondre à l’ensemble des questions des consommateurs lors du processus d’achat. Les achats seront effectués en toute sécurité grâce à Meta Pay, le service de paiement du groupe Meta. 

Les nouveautés Twitter

Les Tweets Collaboratifs

Les CoTweet sont actuellement en test sur la plateforme. Cette fonctionnalité permet à deux utilisateurs d’apparaître en co-auteurs du message. Bien qu’il apparaisse sur le compte des deux auteurs, pour le moment, seul l’auteur qui publie le message en reçoit les notifications. Le twittos à l’origine du CoTweet doit envoyer une invitation au co-auteur depuis l’éditeur de message. Il ne peut choisir qu’un seul co-auteur disponible dans la liste de ses abonnés. Ce dernier peut refuser la demande ou révoquer sa participation après publication s’il le souhaite. Pour le moment, le CoTweet peut être cité et retweeté mais il peut uniquement être épinglé sur le profil de celui à l’initiative du message. Il ne peut pas être promu sur la plateforme. 

La fin de l’offre de rachat d’Elon Musk

En avril dernier, Elon Musk expliquait qu’il rachetait Twitter pour 44 milliards de dollars afin de défendre la liberté d’expression. Début juillet, il est finalement revenu sur sa décision : le milliardaire américain ne souhaite plus acquérir la plateforme étant donné qu’il n’arrive pas à connaître le nombre de faux comptes présents sur Twitter. Elon Musk estime que 20% des utilisateurs sont en réalité des bots et des spams or Twitter n’en comptabilise pas plus de 5%. Convaincu du mensonge de la plateforme, Elon Musk a décidé de retirer son offre. Le conseil d’administration de Twitter, jugeant invalide et injustifiée la décision du milliardaire, a donc décidé d’engager une action en justice pour faire respecter l’accord convenu en avril. Si la transaction n’est pas finalisée, Elon Musk devra verser un milliard de dollars de frais de résiliation d’après l’accord initialement signé. Une première audience du procès devrait avoir lieu en octobre et risquerait d’obliger le milliardaire à payer des dommages et intérêts plus élevés que les frais de résiliation. Le procès peut néanmoins encore être évité si les deux parties trouvent un nouvel accord. 

Les nouveautés Snapchat

Le lancement de la version web

Les internautes peuvent dorénavant utiliser une version web du service messagerie de Snapchat depuis le navigateur Chrome. Une fois connectés à leur compte, les utilisateurs peuvent envoyer des photos, des messages et des appels vocaux et vidéos sur cette nouvelle plateforme. Ils peuvent également répondre aux messages reçus et ils pourront bientôt utiliser des Lenses. Les messages de la version web sont automatiquement supprimés au bout de 24 heures, comme sur la version mobile. Les conversations mobiles et desktop sont systématiquement synchronisées. Les utilisateurs ne pourront toutefois pas utiliser les fonctionnalités liées aux Stories, les mini-jeux et accéder à l’onglet Discover. Par souci de transparence, les messages envoyés depuis la version web seront indiqués par l’ajout d’un ordinateur au bitmoji qui apparaît dans les discussions. Les données sont protégées et les échanges restent sécurisés grâce à la mise en place d’une mécanique spéciale qui consiste à automatiquement masquer la page web de Snapchat lorsqu’une nouvelle fenêtre est ouverte. Pour commencer, la version web sera réservée aux abonnés américains, anglais, australiens et néo-zélandais de Snapchat+, la version payante de l’application. Les abonnés résidant en France, Allemagne, Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis suivront ensuite avant que la fonctionnalité ne soit déployée à l’ensemble des utilisateurs, même ceux qui ne sont pas abonnés à Snapchat+. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents

Les tendances digitales – juillet 2022

En juillet, les Français profitent de quelques jours de congés ou préparent leurs séjours touristiques à venir. Les internautes n’hésitent pas à utiliser les réseaux

Send Us A Message

CLUB'ZZZ

Recevez chaque semaine l’actualité sur marketing, nos études et nos contenus.