Cet été je visite la France : les blogueurs voyage soutiennent le tourisme français

La pandémie du Covid-19 a énormément impacté le secteur du tourisme. Le confinement et la fermeture des frontières ont forcé les populations à annuler leurs vacances internationales. Aujourd’hui, la SNCF constate des difficultés pour remplir ses trains pour les mois à venir alors que les Français peuvent recommencer à planifier leurs séjours sur le territoire. Un collectif de blogueurs voyages a décidé de soutenir le tourisme national grâce à l’opération Cet été je visite la France avec Atout France.

Le tourisme 2.0

Depuis quelques années, les professionnels démontrent que les réseaux sociaux impactent les habitudes de voyage des vacanciers. Le secteur cherche effectivement à se numériser pour répondre aux attentes des consommateurs. Internet est devenu une source d’inspiration permanente pour trouver une destination mais également pour réserver ses transports, ses lieux de résidence ou même ses activités.

Les mesures gouvernementales françaises pour lutter contre le coronavirus ont nettement impacté les plans des français. Les recherches internet francophones sur les voyages ont très nettement diminué prouvant que le secteur du tourisme est directement lié aux habitudes numériques. Certains blogueurs voyages le prouvent comme Jean-Benoît du blog Tour du monde en 5 continents avec l’article Impact du coronavirus sur le trafic d’un blog voyage. Son blog existe depuis quatre ans et il s’apprêtait à célébrer le million de visiteurs annuels cette année. Après étude de ses statistiques, il a constaté que la crise sanitaire a divisé par quatre l’audience de son blog.

Plusieurs études de ces derniers mois démontrent que les Français envisagent leurs vacances différemment cette année. Les habitudes de consommation de Pinterest révèlent un attrait pour le camping et les destinations proches de la nature. Bien que 44% des français interrogées pour le sondage OpinionWay pour Sofinco prévoient de partir en vacances durant l’été, 71% d’entre eux prévoient de rester en France.

Le 24 mars dernier, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères estimait que si le confinement avait duré 3 mois, les territoires et les filières touristiques auraient perdu environ 40 milliards d’euros ce qui aurait directement impacté les deux millions de français qui vivent du tourisme.

L’engagement national

Durant le confinement, le collectif Patrimoine 2.0 a vu le jour. Soutenu par des professionnels du secteur et par des élus locaux, son objectif était de mettre en avant des châteaux publics et privés sur les réseaux. Les internautes ont rapidement utilisé le hashtag #cetetejevisitelafrance pour recenser les plus belles photographies de l’Hexagone. Le hashtag a ainsi été utilisé plus de 20 200 fois sur Instagram. Le gouvernement a donc choisi de l’inclure au plan de relance du tourisme lors de l’annonce officielle du déconfinement. Atout France, l’Agence de développement touristique de la France, l’inclut alors totalement à sa campagne de communication pour accompagner la reprise touristique et mettre en avant des destinations françaises.

La campagne s’appuie sur les publications de plusieurs créateurs de contenus spécialisés dans le voyage : Bruno Maltor du blog Votre Tour du Monde, Léa Camilleri, Morgane Trussardi “Little Gypsy”, Benoït Ghio et Pauline Coupez du blog World Else, Thibault Touzeau-Cohen du blog Travel me Happy, Elisa Detrez et Maxime Coquard de Best Jobers et Sylvie Schneider de Gang of mothers. Cet été, ils vont créer des contenus autour de 2 ou 3 régions françaises qu’ils auront l’occasion de découvrir lors de la campagne. Les contenus seront partagés sur leurs réseaux personnels et sur le site de la campagne et seront, bien évidemment, rattachés au #cetetejevisitelafrance. Atout France prévoit également d’épingler les publications sur un mur social créé pour l’occasion sur son site web. Enfin, un filtre a été mis en place pour inciter les utilisateurs d’Instagram à partager leurs vacances.

Les représentants du secteur attendent une aide du gouvernement mais ils ont décidé de convaincre les Français de les soutenir en voyageant dans le pays cet été. Les visites virtuelles mises en place durant le confinement ne remplacent effectivement pas les visites classiques dont le patrimoine a besoin pour être entretenu.

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment