Réseaux sociaux : l’importance de la modération

Les réseaux sociaux disposent de règles d’utilisation dont l’objectif est de limiter la diffusion de la haine en ligne notamment. Les nombreux utilisateurs partagent effectivement leurs opinions personnelles ce qui entraîne parfois la diffusion de messages de désinformation. La modération, automatique ou humaine, tente de faire des plateformes des lieux où la bienveillance domine. 

Les différentes formes de modération sur les réseaux sociaux 

L’algorithme automatique 

Les réseaux sociaux s’appuient avant tout sur des algorithmes pour limiter les publications problématiques. Ils sont notamment très efficaces pour supprimer des photos de nu. Ils servent également à bloquer les vidéos choquantes dont la violence est trop explicite par exemple. L’algorithme automatique ne se contente pas de détecter les contenus visuels. Sur YouTube, il est notamment capable de bloquer une musique qui n’est pas libre de droit ou une liste de mots qui serait bloquée par le créateur. L’algorithme automatique sert donc autant à protéger les utilisateurs, les créateurs que les annonceurs commerciaux puisqu’il limite la diffusion des publications problématiques. 

La modération humaine 

Les créateurs peuvent exprimer leur désaccord lorsqu’un de leur contenu a automatiquement été bloqué par l’algorithme. Des modérateurs humains internes à la plateforme peuvent alors réviser manuellement la sentence. Cette solution est particulièrement utilisée dans le cas de YouTube puisqu’un algorithme détecte les contenus aptes à être monétisés sur la plateforme. La modération humaine permet alors aux créateurs d’augmenter leur chance d’intégrer des publicités au sein de leurs vidéos. La modération humaine est alors une solution pour revenir sur les erreurs de l’algorithme. Elle ne fonctionne néanmoins pas systématiquement, et certains contenus restent bloqués malgré l’intervention humaine. 

L’implication des internautes 

Les internautes participent également à la modération en signalant des contenus choquants. Certaines vidéos ou photos explicites peuvent effectivement être oubliées par les algorithmes, les internautes fonctionnent alors comme signalement humain pour attirer l’attention de la modération interne aux plateformes. 

Dans le cas des lives, les internautes peuvent travailler bénévolement comme modérateur. Sur Twitch, le streamer attribue le rôle de modérateur à certains membres de sa communauté. Ils ont alors la mission de supprimer les messages indésirables par exemple. Les internautes peuvent ainsi aider les plateformes à gérer les contenus tout comme les créateurs en limitant les débordements. 

Le rôle de la modération numérique

Un soutien pour le SAV 

La modération aide les services après-ventes à éviter les trolls. Certains internautes agissent effectivement en haters, c’est-à-dire qu’ils s’engouffrent dans une brèche pour critiquer à l’excès un créateur ou un annonceur. Ils n’hésitent parfois pas à insulter leurs interlocuteurs ce qui fait que leurs publications peuvent être signalées afin de les bloquer. En définissant des mots-clés blacklistés, les services après-vente qui travaillent sur les réseaux sociaux gagnent alors du temps en évitant d’être confronté aux haters.

Éviter le harcèlement

La modération sert donc à protéger les utilisateurs de la plateforme. Plusieurs actions de modération peuvent être mises en place pour éviter le harcèlement en ligne. Twitch a ainsi développé plusieurs options pour empêcher les internautes de harceler les streamers. Ces derniers estiment néanmoins que ces fonctionnalités ne sont pas suffisantes, ils ont organisé le “Day Off Twitch” début septembre afin de critiquer les “hate raid” et le manque de réaction de la plateforme. Certains créateurs font effectivement face à des vagues de haine massive lorsque la communauté d’autres créateurs se réunissent pour les insulter. 

Limiter la désinformation

Depuis la pandémie mondiale de la Covid-19, la modération est également utilisée pour limiter la désinformation. De nombreux outils ont été développés par les plateformes afin de repérer les articles qui propagent des informations mensongères. Facebook et Twitter n’ont également pas hésité à supprimer les comptes les plus problématiques. Le compte de Donald Trump a ainsi été supprimé de Facebook pour deux ans. 

La modération est un élément primordial à prendre en compte dans une stratégie de campagne de marketing digital. Elle participe au bon déroulement de la campagne tout en garantissant une meilleure expérience utilisateur. Les agences spécialisées, comme InfluenZZZ, vous accompagnent dans la mise en place de votre stratégie de marketing digital.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Send Us A Message

Recevez nos prochains Articles

Chaque mois une sélection de nos articles et des conseils pour gérer vos campagnes d’influence marketing.