La minute de l’influence : comprendre le seeding

En 2019, 30% des internautes français ont utilisé des “ad blockers” pour échapper à la publicité digitale. Les consommateurs cherchent des recommandations de personnes qui leur ressemblent, c’est pourquoi ils se tournent vers les influenceurs. Ces prescripteurs partagent leurs prises en main des produits avec un ton qui leur est propre. Les entreprises ont donc tout intérêt à s’associer avec les leaders d’opinion pour parler à leur audience. Nous vous présentons les différents partenariats qu’il est possible de réaliser avec un influenceur dans La minute de l’influence.

Qu’est-ce que le seeding?

Le seeding est aussi connu sous le nom de sending. Il consiste à envoyer des produits à plusieurs influenceurs de manière à ce qu’ils en parlent sur leurs réseaux sociaux. Certains annonceurs envoient ainsi systématiquement leurs nouvelles collections à de nombreux influenceurs. Ce format a largement été utilisé par les marques de beauté jusqu’à ce qu’EnjoyPhoenix soit rejointe par d’autres influenceuses lifestyle dans leur volonté de moins recevoir de produits. Elles préfèrent effectivement se concentrer sur des produits qu’elles ont choisi car ils correspondent à leurs pratiques et à leur type de peau par exemple.

Le seeding peut néanmoins être adapté à de nombreux secteurs comme l’alimentaire ou l’édition par exemple.

Ce partenariat se déroule sur tout type de réseau que ce soit en vidéo sur YouTube, TikTok ou en Story Instagram ou en photo dans un article de blog ou sur le feed Instagram. Les annonceurs ne doivent néanmoins pas s’attendre à des contenus dédiés : les créateurs de contenu les incluent souvent dans des présentations de produits.

Comment réaliser un sending ?

Le sending repose donc beaucoup sur la bonne volonté de l’influenceur à parler du produit. À la différence du portage pour lequel l’influenceur manifeste sa volonté à recevoir un produit, le sending consiste à sélectionner les bons créateurs pouvant y être intéressé.

Si le sending s’effectue sans budget pour la création de contenu, l’annonceur doit accepter que les publications dépendent du bon vouloir de l’influenceur. Afin d’augmenter ses chances d’obtenir des publications, il est important de créer de jolies boîtes d’envoi et de cibler les bons influenceurs qui pourraient être intéressés par le produit. Le bon déroulement d’une campagne de sending repose donc en partie sur une bonne cartographie. Elle se prépare alors en amont, le temps de repérer les bons profils, de réaliser les box et d’envoyer les produits. Il est également important de personnaliser la boîte d’envoi pour montrer à l’influenceur que son travail est reconnu et respecté.

Par la suite, le sending peut se transformer en placement de produits ou en unboxing. L’influenceur qui a réalisé des publications de qualité et dont la communauté a montré un intérêt pour les produits peut effectivement se transformer en partenaire sur la durée jusqu’à devenir un ambassadeur par exemple.

Comment déterminer le résultat de l’opération ?

Les objectifs du portage sont d’améliorer la notoriété et la visibilité des produits de l’entreprise. L’opération est ainsi particulièrement adaptée aux nouveaux lancements de gamme. La marque peut également motiver les achats grâce à la mise en place d’un code promo dans la box envoyée à  l’influenceur. En fonction des retours obtenus, les créateurs de contenus peuvent même devenir des ambassadeurs de la marque à terme. Les résultats déterminent si les activations bénéficient de retours positifs. Le bruit sur les réseaux sociaux, l’augmentation du nombre d’abonnés et les interactions enregistrées permettent effectivement de juger si l’opération est réussie.

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment