Les internautes adoptent le social commerce

Les plateformes sociales déploient de nouvelles fonctionnalités telle que celle de vendre des produits depuis un espace dédié. Pinterest a lancé les Shopping ads l’an dernier et, plus récemment, Instagram et Facebook ont ouvert Shops au monde entier. Ces nouvelles fonctionnalités sont développées pour offrir de nouvelles alternatives de vente aux créateurs de contenus sur les réseaux sociaux. Alors que les plus jeunes internautes utilisent de plus en plus leurs smartphones et les réseaux sociaux dans leur parcours d’achat, le social commerce semble arriver au moment opportun.

Le développement du social commerce

Garder les internautes connectés

Depuis quelques années, Facebook adopte de nombreuses solutions qui révèlent la volonté de la plateforme d’empêcher les utilisateurs d’en sortir. En effet, le développement de Libra, la crypto-monnaie de Facebook qui doit sortir à la fin de l’année 2020, vient s’ajouter à l’ouverture de Shops dans le monde. Le social commerce permet effectivement aux internautes d’acheter des produits sans avoir à sortir de la plateforme.

Les réseaux sociaux utilisent les données des internautes pour leur proposer une expérience encore plus personnelle. Ils utilisent notamment les données pour cibler les publicités ou encore ajuster les publications mises en avant grâce à l’algorithme. Garder les internautes connectés, y compris durant un parcours d’achat, permet ainsi à Facebook de récupérer encore plus de données.

La relève du e-commerce

Les internautes semblent délaisser les sites des marques. La frontière entre les réseaux sociaux et le site e-commerce de la marque disparaît comme le démontrent les visuels utilisés pour mettre en avant les produits sur le site. Alors que certaines entreprises continuent d’adopter des photographies similaires à celles de catalogues, d’autres révèlent un lifestyle parisien jusque dans la présentation de leurs produits. De cette manière, les influenceurs qui créent leur marque textile y insufflent leur univers jusque dans leur stratégie digitale. Le site e-commerce paraît alors plus être une étape pour légitimer la marque ce qui contribue à rassurer le consommateur.

L’accueil des consommateurs

Une étude Deloitte révèle que 47% des Millennials incluent les réseaux sociaux à leur parcours d’achat. 72% d’entre eux achètent des produits modes et beauté après les avoir découverts sur Instagram. Une autre étude réalisée par Harris Interactive révèle que les internautes âgés de 13 à 34 ans ont réalisé plus d’achats sur les réseaux sociaux en 2019 qu’en 2018. En un an, les achats effectués par les jeunes internautes sur les réseaux sociaux auraient ainsi augmenté de 11%. Aux États-Unis, cet essor ne semble pas s’arrêter là puisqu’il est estimé que plus de 17% des internautes américains achèteraient sur les réseaux sociaux.

L’e-commerce a bénéficié du confinement pour se développer. Les internautes à travers le monde ont dû commander en ligne leurs produits nécessaires pour faciliter leurs quotidiens. Le social commerce a nécessairement profité de ce mouvement en plus de profiter d’une tendance générale qui inclut les réseaux sociaux au parcours d’achat.

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment