Blogueuse, j’ai choisi de travailler au sein d’une agence…

Plus on vieillit et plus on est amené à expliquer son parcours professionnel en soirée. C’est ainsi qu’à plusieurs reprises je me suis retrouvée à tenter de définir mon travail en tant que Chargée de relations médias au sein de l’agence InfluenZZZ. Au cours de ces discussions, la question “Comment as-tu fini par travailler là dedans ?” alors que j’avais fait des études pour devenir chef de projet événementiel s’est posé à de nombreuses reprises et, après avoir expliqué mon parcours de blogueuse, j’ai eu à faire face à la surprise générale suivie par une seconde question importante “Qu’est-ce qui a bien pu te pousser à rejoindre une agence plutôt que de devenir blogueuse indépendante ?” Alors que je ne m’étais jamais réellement posée la question auparavant, voir l’étonnement revenir plusieurs fois m’a amenée à réfléchir sur cette décision qui, je dois le reconnaître, a tout de même changé ma vie et ma vision de la blogosphère.

Pourquoi je n’ai pas voulu “vendre” mon blog ?

Pendant 3 ans, j’ai travaillé d’arrache pied, avec mes deux partenaires, pour développer notre “bébé”. Nous avons alors testé plusieurs techniques de communication, méthodes de travail et autres approches techniques afin de tenter de satisfaire nos lecteurs tout en cherchant avant tout à rester fidèles à notre vision de notre blog. Nous avons développé des relations avec quelques agences de presse avec lesquelles nous prenons plaisir à travailler car elles acceptent nos termes, c’est-à-dire que nous conservons notre liberté de parole. Nous souhaitons effectivement garder notre objectivité et préférons passer à côté de certaines sorties plutôt que de nous forcer à apprécier quelque chose que nous n’aimons pas réellement. Cela nous a poussé à développer des partenariats spécifiques où nous sommes principalement amenées à essayer un service avant de conseiller. Nous ne sommes alors jamais rémunérées pour nos critiques et nous n’aspirons pas à le devenir afin de conserver cette objectivité qui nous est chère.
Il a donc toujours été certain que je travaillerais en parallèle du développement de mon site. J’associe ce dernier à un loisir – qui m’a certes beaucoup apporté – et non à une activité professionnelle de laquelle je souhaiterais vivre, pour l’instant en tout cas.

Pourquoi travailler avec des blogueurs ?

Lorsque Felix, directeur de l’agence, m’a contacté, en septembre dernier, pour me proposer de travailler avec lui, je n’ai pas hésité longtemps. En effet, comme il me l’a lui-même expliqué, en tant que blogueuse, j’ai l’habitude d’être contactée par de nombreuses agences et je suis ainsi capable de trouver le ton délicat entre le professionnel et l’amical que les blogueurs recherchent. Je suis aussi habituée à écrire des articles pour mon blog ; le travail que j’ai eu à fournir pour le développer est assurément une lettre de motivation intéressante, comme j’ai pu m’en rendre compte lorsque j’ai réalisé qu’il m’avait permis de décrocher plusieurs emplois. Mes expériences professionnelles supplémentaires m’ont ainsi également permis de développer mes compétences relationnelles mais également mes compétences digitales puisque j’ai été amenée à faire du Community Management, de la presse 2.0 ou encore à travailler au service de la communication web de plusieurs entreprises digitales. Avec du recul, je réalise maintenant que j’ai, en parti, pu acquérir ces expériences grâce à mon blog. Cela me plaisait donc de pouvoir, à mon tour, aider les blogueurs tout en faisant parti de leur monde.

La blogosphère, l’envers du décor ?

Lorsque l’on se contente d’être blogueur, on vit sur un petit nuage, une petite bulle dans laquelle on évolue accompagné de nos lecteurs. Nous avions, au sein de mon équipe, réussi à trouver notre équilibre : nous essayons toujours d’être le plus professionnelles possible mais il nous arrive encore parfois de faire quelques erreurs ou de prendre plus de temps que nécessaires pour faire certaines choses. Si nous nous permettons, par moment, ces petits écarts c’est aussi parce que nous ne nous considérons pas comme des influenceurs professionnels et que nous conservons donc une certaine liberté.
Travailler chez InfluenZZZ m’a permis de comprendre la motivation de certains influenceurs à devenir des professionnels. En effet, développer un site prend du temps et demande une implication totale. Si nous sommes encore nombreux à choisir de conserver notre blog comme un loisir, je comprends que certaines personnes préfèrent se faire rémunérer pour le travail qu’ils fournissent.

Je pense que travailler sur un blog a été une expérience très enrichissante et que c’est un plus considérable qui me permet de comprendre et de répondre aux besoins des influenceurs. De la même manière que le blog m’a été utile pour ma vie professionnelle, je pense que travailler dans une agence m’a permis de mieux comprendre la blogosphère dans laquelle j’évoluais sans m’en rendre compte.

1 Comment

  • Bonjour Lisa,Je trouve que c'est une force de se retrouver des deux "côtés". Un bon nombre de blogueurs tentent de se professionnaliser et de faire leur preuve malheureusement, tous les professionnels et institutionnels du tourisme ne nous reconnaissent pas en tant que professionnels.Le fait de travailler dans une agence tout en étant blogueuse ça aide forcément à mieux comprendre les besoins des blogueurs et des autres professionnels qui souhaiteraient travailler avec eux.Pour l'instant, ce que j'apprécie en étant blogueuse non salariée, c'est mon indépendance !

Leave a comment