Les habitudes de consommation des médias durant le confinement

Les internautes ont montré que les réseaux sociaux sont leur premier moyen de distraction pendant le confinement. Ils utilisent aussi les médias sociaux pour suivre les actualités en rapport avec la pandémie du Covid-19. Le Global Web Index confirme que les différentes tranches d’âge aux Etats-Unis et au Royaume-Uni n’ont pas les mêmes habitudes de consommation au mois d’avril 2020.

Plus de temps de cerveau disponible

De nombreuses études ont démontré la place importante du smartphone pour les moins de 35 ans. Une étude Ifop du mois de mars 2020 souligne que 45% des français interrogés passent plus de trois heures par jour sur leurs téléphones. 54% des 15-34 ans reconnaissent passer plus de quatre heures par jour dessus pour effectuer des recherches internet, répondre aux mails et surtout pour échanger avec leurs proches sur les applications de messagerie.

L’étude Global Web Index révèle que plus de 80% des internautes américains et anglais toute génération confondue regardent plus d’émissions télévisées et de vidéos en ligne. 68% d’entre eux cherchent des actualités en rapport avec la crise sanitaire sur les différents médias.

Les jeunes de la Génération Z (16-23 ans) sont les premiers à regarder plus de vidéos en ligne (51%). 31% d’entre eux se divertissent en jouant à des jeux vidéos sur mobile ou sur leur ordinateur. Il sont aussi les seuls à reconnaître préférer écouter de la musique en streaming (28%) plutôt que de rechercher des informations à la télé ou dans la presse en ligne.

Les Millennials se démarquent des autres générations par leur volonté de cuisiner comme le montre leurs recherches de recettes de cuisine. Bien que la vidéo en ligne reste leur activité préférée (44%), 36% des 24-37 ans déclarent passer plus de temps qu’avant sur la presse en ligne.

Le besoin d’informations vérifiées

Les on-dits et le bouche à oreille se sont particulièrement développés ces dernières semaines. Les internautes américains et anglais se montrent prudents puisqu’ils considèrent que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est la source d’information la plus fiable pour toutes les actualités concernant le Covid-19. 

Le gouvernement britannique est également considéré comme une source sûre par sa population qui se tournerait plus facilement vers les sites officiels pour trouver des informations de confiances.

La radio et les médias d’informations sont également considérés comme des sources fiables devant les informations partagées sur les réseaux sociaux et le bouche à oreille.

La recherche de positivité

Un jeune sur deux montrerait actuellement des signes de déprime à cause de la solitude liée à la situation actuelle. Le divertissement à travers les écrans serait alors la solution pour lutter contre le sentiment d’inquiétude général. YouTube et TikTok sont les réseaux sociaux qui attirent le plus les générations en ce moment. La Génération Z envisage néanmoins de s’abonner aussi à Netflix et à Disney + pour se divertir et les Millennials réfléchissent à s’abonner en plus à une plateforme de musique en streaming.

Le contenu consommé semble avoir un impact significatif sur le bien-être psychologique. Les émissions de télévision, les films et les séries les plus regardés sur Netflix traitent de pandémies. Les contenus fictifs regardés joueraient ainsi un rôle cathartique important ; les internautes ont besoin de romancer la situation actuelle pour mieux la supporter.

Les différentes générations s’occupent donc de manière différente durant le confinement. Les internautes ont recours aux réseaux sociaux pour échanger avec leurs proches mais ils se rendent sur des sites officiels pour obtenir des informations dans lesquelles ils peuvent se fier. La musique et les contenus filmés sont également une source d’évasion qui permet aux plus jeunes de lutter contre la solitude.

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment