Les abonnements premium des réseaux sociaux

Ces derniers mois, les plateformes sociales mettent en place de nouvelles fonctionnalités afin d’accompagner les créateurs de contenu dans le développement de leur entreprise. La concurrence oblige les plateformes à réfléchir à de nouveaux formats de rémunération afin de les motiver à rester actifs. Les abonnements premium modifient les habitudes de consommation des contenus sur internet. Nous avons donc décidé d’étudier leur impact possible. 

les réseaux sociaux adoptent des abonnements premium

L’abonnement premium pour une relation exclusive 

L’adoption de nouvelles habitudes 

Les nouvelles plateformes sociales intègrent de nouveaux modèles de rémunération destinés à attirer les créateurs de contenu. Aujourd’hui, ces créateurs contribuent à animer les réseaux sociaux ; ils font vivre les plateformes en même temps qu’ils entretiennent une relation numérique avec leurs communautés. TikTok a bien compris l’importance de conserver l’engagement des créateurs de contenu pour son développement ; sa stratégie de communication s’est reposée sur les instagrameurs pour motiver les internautes à l’utiliser. La plateforme de Meta a ainsi dû réfléchir à un nouveau modèle de monétisation afin de maintenir l’activité des créateurs de contenu. Ces derniers mois, Instagram a effectivement annoncé le déploiement d’un abonnement premium qui leur garantit un revenu mensuel. Twitter a également observé cette tendance : la plateforme propose aux internautes de payer un abonnement en échange de fonctionnalités et de contenus exclusifs

Des habitudes pas si nouvelles

Depuis plusieurs années, des plateformes ont développé des modèles qui assurent des revenus complémentaires et réguliers aux créateurs de contenu. UTip, par exemple, permettait aux créateurs de compléter leur revenu en invitant leurs abonnés à regarder des publicités. Les internautes pouvaient ainsi soutenir leurs créateurs préférés sans directement sortir de l’argent de leur poche. La baisse du coût de revenu publicitaire ayant diminué, la plateforme a néanmoins changé de modèle.

Le modèle le plus courant reste l’abonnement mensuel : les internautes rémunèrent directement le créateur pour des contenus exclusifs. Les streameurs sur Twitch sont effectivement soutenus par leurs “viewers” grâce aux “subs” qui peuvent être reconduits ou arrêtés tous les mois. Patreon est une autre alternative puisque la plateforme permet de soutenir les créateurs quels que soient les contenus réalisés. 

L’engagement actif des abonnés

Si les internautes ont surtout l’habitude d’accéder aux contenus gratuitement, ces démarches reposent sur leur volonté de soutenir directement les créateurs de contenu. Ils deviennent des acteurs engagés dans la créativité et l’indépendance du créateur. Ils récompensent le travail de création ce qui génère un sentiment de proximité encore plus fort. 

Les services premium sont néanmoins décriés par les internautes qui ne souhaitent pas financer des créateurs déjà sponsorisés par les entreprises. Certains instagrameurs n’ont pas manqué de relever que cette pratique existait avant internet en comparant la consommation de contenu sur les réseaux sociaux à celles dans les magazines. Ils associent alors leurs nombreuses missions avec les différentes étapes nécessaires pour l‘impression du contenu papier. 

Comment les abonnements premium impactent les entreprises ? 

Ces nouveaux modèles de financement posent des questions sur l’évolution des habitudes de consommation des réseaux sociaux. Les internautes qui soutiennent le travail des créateurs prennent le rôle de mécènes ; les abonnements mensuels sont des revenus réguliers pour les créateurs et leur permettent, en plus, de réinvestir cet argent dans leurs projets. Tous les utilisateurs ne semblent néanmoins pas prêts à soutenir activement leurs créateurs préférés. En effet, l’abonnement premium sur Instagram n’a pas été accueilli avec entrain par les internautes. Il apparaît que l’habitude de consommation des réseaux sociaux impacte la motivation des internautes à soutenir les créateurs. L’avantage de ce format pour les internautes est qu’il donne de l’indépendance aux créateurs ; ils peuvent alors se contenter d’accepter des partenariats qui leur correspondent totalement. Les entreprises doivent alors s’adapter à de nouvelles collaborations qui reposent totalement sur la confiance dans la création de contenu. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents

Adaptez votre communication aux actualités

Ces dernières années, l’actualité mondiale pèse sur le moral des internautes. Sur internet, les discussions tournent autour des enjeux sociétaux internationaux et de l’écologie. Ils

Send Us A Message