Le marketing d’influence en 2023

Nous avons suivi l’évolution des tendances tout au long de l’année. Après les avoir analysées pour réaliser un bilan du marketing d’influence 2022, nous avons relevé des aspirations qui risquent de rythmer cette nouvelle année 2023. Nous vous présentons les résultats de notre analyse à travers les tendances générales pour l’année 2023. 

Les podcasts 

De plus en plus de créateurs adoptent les podcasts pour créer une relation plus intimiste avec leur audience. Ils traitent alors de sujets d’actualité qui touchent le plus grand nombre comme les relations amoureuses ou le syndrome de l’imposteur, par exemple. Médiamétrie confirme d’ailleurs l’intérêt grandissant des Français pour ce format : l’an dernier, 151,7 millions de podcasts français ont été écoutés ou téléchargés en France. 43% des auditeurs français écoutent avant tout des podcasts pour s’informer. Cette tendance se remarque d’ailleurs par rapport aux podcasts les plus populaires en France : les actus du jour d’Hugo Décrypte est le premier podcast français avec plus d’1 million de téléchargements d’après l’ACPM, suivi par Transfert de Slate et Métamorphose, éveille ta conscience d’Anne Ghesquière.

L’encadrement des partenariats

Les professionnels témoignent de leur volonté de proposer des partenariats responsables qui sont annoncés avec transparence. L’ARPP propose aux créateurs de contenu d’obtenir un certificat qui confirme leur bon respect des règles. Ils s’assurent de ne pas mettre en avant des arnaques sur leurs réseaux et indiquent clairement lorsque la publication est sponsorisée. Le gouvernement a également adopté de nouvelles réglementations pour protéger les créateurs mineurs qui travaillent sur les plateformes. En parallèle, les professionnels ont décidé de se regrouper pour former un syndicat pour assurer le respect des bonnes pratiques dans le milieu. L’ensemble de ces mesures témoignent de la volonté de protéger les e-consommateurs et de créer des relations respectueuses avec les communautés. 

Les UGC 

Les consommateurs sont devenus des prescripteurs en publiant des avis sur internet, par exemple. Ils partagent effectivement leur expérience avec la marque, que ce soit avant, pendant ou après leur achat. Les créateurs de contenu sont des consommateurs qui réalisent des contenus professionnels. Ils partagent leur expérience avec leurs abonnés sur l’ensemble des réseaux. Les annonceurs s’appuient alors sur leurs créations pour partager le message avec authenticité auprès d’une cible étendue. Ces contenus sont aussi bien utilisés sur les différentes plateformes sociales en tant que publicité, en tant que contenu diffusé directement sur les réseaux de la marque ou en tant que contenu sponsorisé sur le compte du créateur. 

Les liens renforcés avec les communautés 

Les créateurs de contenu ont moins d’occasions de rencontrer leurs abonnés depuis que les mesures liées à la pandémie ont limité les meet-up. Ils ont alors développé d’autres techniques pour les remercier de les soutenir dans leurs projets. Certains créateurs choisissent de développer des événements qui accueillent du public, tandis que d’autres optent plutôt pour la distribution de cadeaux dans la rue. Ils ouvrent également des boutiques dans lesquelles ils passent quelques heures pour remercier leurs abonnés consommateurs. Lorsqu’ils ne peuvent pas les rencontrer, ils soutiennent les regroupements entre abonnés pour développer les liens humains. Ils n’hésitent pas à leur proposer de participer dans des vidéos organisées. Ils incitent également les groupes Discord d’abonnés vivant dans la même ville ou partageant le même centre d’intérêt à se développer. 

L’évolution des formats de vidéo

La popularité grandissante de TikTok et de Twitch oblige les créateurs de contenu à s’approprier de nouvelles habitudes de création. Les plateformes prouvent qu’un seul format de vidéo ne correspond pas à l’ensemble des internautes. Alors que les vidéos YouTube d’une vingtaine de minutes voient leurs vues diminuées, TikTok n’hésite pas à augmenter la durée des vidéos sur la plateforme. En parallèle, les streamers continuent de télécharger des replays de plusieurs heures en plus d’extraits clips très courts sur les différentes plateformes. Le format vidéo devient ainsi de plus en plus varié : les réseaux sociaux accueillent autant des vidéos courtes très montées avec un rythme rapide, des vidéos d’une durée moyenne avec un montage soutenu et des vidéos longues avec un montage très limité. En parallèle, les lives se développent puisqu’ils facilitent les échanges directs avec la communauté. 

Le marketing d’influence va donc encore évoluer cette année que ce soit dans les formats créés pour les plateformes, les centres d’intérêt des internautes ou les attentes des annonceurs. 

Les équipes spécialisées comme InfluenZZZ, vous accompagnent dans la mise en place de campagnes adaptées à vos objectifs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Club'ZZZ

Chaque semaine, l'agence décrypte pour vous l'actualité du marketing digital : influence, social media, SEO, branding, content marketing .

Articles récents

Top 10 des créateurs de contenu food

Sur internet, la “food” fait référence à l’ensemble des publications en lien avec de la nourriture. Les chefs cuisiniers, les créateurs culinaires et les critiques de restaurants se regroupent effectivement

5 conseils marketing pour les marques de mode engagée

Aujourd’hui, les marques savent qu’elles doivent impérativement partager leurs messages grâce au contenu sur les réseaux sociaux. Chaque secteur professionnel utilise les réseaux différemment ; les équipes marketing doivent donc

Les tendances digitales de janvier

Le mois de janvier est l’occasion pour les créateurs de contenu sur internet de lancer leurs projets de cette nouvelle année. Ils continuent aussi à suivre les moments clé qui

CLUB'ZZZ

Recevez chaque semaine l’actualité sur marketing, nos études et nos contenus. 

Marronnier marketing

Édition 2023

Pas d’idée de publication le 16 janvier, saviez-vous que c’était le blue monday ? Le 21 septembre, la journée internationale de la paix.