Les YouTubeurs se lancent sur Twitch

Cette année, la plateforme de streaming, Twitch, a profité des confinements pour accueillir de nouveaux utilisateurs. Les internautes se sont divertis aux côtés des streamers en les regardant jouer aux jeux vidéo, écoutant leurs podcasts ou tout simplement en passant du bon temps avec eux. Depuis quelques mois, de nombreux YouTubeurs retrouvent aussi leur communauté sur Twitch.

La création de nouveaux formats vidéo

La passion du jeu

Durant leur temps libre, de nombreux YouTubeurs sont des passionnés de jeux vidéo. Ces loisirs offrent une distraction salvatrice face à la pression permanente d’être irréprochable sur les réseaux sociaux.

Certains YouTubeurs, comme Squeezie, avaient déjà allié ce loisir à leur chaîne YouTube. La transition du premier YouTubeur français sur Twitch n’était donc pas une grande surprise pour sa communauté.

Bien que la chaîne YouTube d’Antoine Daniel ne parle pas de jeux vidéo, sa présence sur Twitch fait sens grâce à la culture geek que défendait déjà le créateur dans ses vidéos.

Bien qu’EnjoyPhoenix n’ait jamais vraiment caché sa passion pour le jeu World of Warcraft auquel elle joue depuis plusieurs années, son arrivée sur Twitch est plus surprenante. Ses abonnés réclamaient des streams depuis longtemps mais elle s’y refusait par crainte de perdre ce plaisir personnel et parce qu’elle est consciente que le stream n’est pas le même exercice qu’une vidéo YouTube. Cette année, elle a néanmoins décidé de se lancer sur Twitch. Elle se découvre une vraie passion pour cette nouvelle plateforme qui lui permet de partager son jeu favori avec sa communauté.

Twitch offre ainsi aux créateurs un nouveau moyen d’expression. Ils partagent alors leurs passions avec une communauté sous un format de live. Ils se montrent plus naturels et renforcent leur relation avec leurs abonnés. Twitch leur permet également de se réinventer et de toucher de nouveaux internautes qui les découvrent grâce à cette nouvelle ligne éditoriale.

Le divertissement par le podcast et les talk shows

La catégorie Just Chatting est la plus utilisée sur Twitch. Les YouTubeurs profitent souvent de cette catégorie pour associer un tournage YouTube et un live Twitch. En effet, les vidéos “facecam” sur YouTube consistent à simplement parler (avec humour ou pour raconter une histoire par exemple) devant la caméra ce qui ne demande que peu de montage. Les YouTubeurs qui associent les deux formats rentabilisent ainsi le temps en s’amusant directement avec les abonnés présents lors du stream et en publiant une vidéo qui regroupe les moments les plus pertinents ou drôles sur YouTube.

Les YouTubeurs spécialistes du Japon, Tev et Louis, tournent ainsi des vidéos unboxing de produits typiquement japonais ou des listes de différences entre la France et le Japon en stream avant de les publier sur YouTube.

D’autres associent les discussions à d’autres activités comme les interviews ou les jeux de sociétés. Ce format est effectivement plus propice au format live puisque les viewers ont le sentiment de participer à la partie et de connaître au mieux l’interviewé.
Pierre Croce organise régulièrement des lives jeux de société sur sa chaîne Twitch tandis que Cyprien accueille de nombreux influenceurs dans son émission 301 vues qu’il anime dorénavant avec Pierre Lapin et Maghla.

Les YouTubeurs utilisent ainsi le format live pour proposer des formats plus directs pour partager des moments avec leurs abonnés. Les nouveaux formats créent ainsi un lien plus naturel avec un sentiment de proximité entre les vidéastes et leur communauté.

Des explications complémentaires aux vidéos YouTube

Les vidéastes vulgarisateurs s’appuient dorénavant sur la catégorie Just Chatting pour développer les explications d’une vidéo. Lorsqu’ils ne jouent pas aux jeux vidéo, ils peuvent ainsi répondre aux questions de leur communauté, présenter leurs sources plus en détails et aller plus loin dans leur argumentation.
Angle Droit, la YouTubeuse qui vulgarise le droit français, a notamment parlé de ses vidéos réalisées pour la chaîne YouTube le Vortex avec sa communauté Twitch.

Cyrus North, spécialiste de la philosophie, revient également sur ses vidéos en direct ce qui lui permet notamment de découvrir les différents points de vue de sa communauté.

Dirty Biology invite même ses abonnés à découvrir son processus de recherche en amont de la vidéo. Il leur montre également le processus créatif durant le montage et lors des effets spéciaux.

Les YouTubeurs vulgarisateurs s’appuient donc sur les lives Twitch pour partager encore plus d’informations avec leur communauté. Ils échangent autour de leurs connaissances et celles de leurs abonnés dans leur domaine de prédilection. Ils ne se limitent néanmoins pas à un seul format de vidéo puisqu’ils n’hésitent pas à partager leurs loisirs comme le jeu vidéo, la lecture ou encore la couture.

Un lien différent avec la communauté

Une communauté différente

Les internautes qui utilisent YouTube ne sont pas nécessairement sur Twitch et vice-versa. Il est d’ailleurs particulièrement intéressant de comparer les deux audiences.

  • Les spectateurs sur Twitch :

En 2019, l’audience était principalement masculine (65% d’hommes contre 35% de femmes) et jeune. La tranche d’âge des 16-24 ans était effectivement la plus représentée (41%) suivie par les 25-34 ans (32%), les 35-44 ans (17%), les 45-54 ans (7%) et les 55-64 ans (3%).

  • Les spectateurs sur YouTube :

En 2019, l’audience était principalement masculine (62% d’hommes contre 38% de femmes) et trentenaire. La tranche d’âge des 35-44 ans était effectivement la plus représentée (26%) suivie par les 25-34 ans (23%), les 45-54 ans (16%), les 18-24 ans (11%), les 50-64 ans (8%) et les plus de 65 ans (3%).

Les YouTubeurs constatent également que leurs abonnés sur YouTube ne les suivent pas tous sur Twitch lors de leur transition. La communauté YouTube d’EnjoyPhoenix s’élève ainsi à plus de 3 millions d’abonnés alors que sur Twitch elle est suivie par plus de 26 000 abonnés. Cette distinction est normale puisque sur YouTube, la créatrice de contenu parle surtout de son quotidien et ses abonnés recherchent ainsi plus des conseils beautés, modes ou des inspirations de sorties. Sa communauté Twitch suit en revanche ses aventures sur World of Warcraft ce qui nécessite quelques connaissances et un intérêt dans le jeu vidéo.

Les interactions en live

Les streamers animent des émissions en direct alors que les YouTubeurs publient une vidéo montée ce qui leur permet notamment de contrôler leur image et leur discours. Les streamers interagissent directement avec leurs abonnés grâce au chat qui peut défiler très vite dès lors que près de 1000 viewers participent à un stream. En parallèle, ils doivent rester concentrer sur le jeu vidéo lorsqu’ils jouent ou assurer un équilibre entre l’interaction avec le chat et les invités dans le cas d’une interview par exemple.

Les YouTubeurs ont dorénavant la possibilité de diffuser leur vidéo en direct mais cela leur permet simplement de participer dans le chat d’une vidéo préenregistrée. Ils ne doivent alors que se concentrer sur les échanges avec leurs abonnés sans réaliser une action supplémentaire.

Sur Twitch, les influenceurs sont donc plus naturels et plus proches de leur communauté. La plupart des streamers sont en direct plusieurs jours par semaine ce qui permet aux plus fidèles abonnés de développer un lien de proximité avec eux. Le stream renforce le sentiment d’échange puisque les viewers peuvent parler directement avec les streamers alors que les vidéos YouTube peuvent avoir été tournées plusieurs semaines avant et les réponses des créateurs sont généralement à l’écrit en décalées. En parallèle, le stream demande un vrai investissement de la part de l’abonné qui doit être présent à une heure fixe pour suivre les aventures de son streamer préféré alors qu’il peut regarder une vidéo YouTube lorsqu’il en a le temps.

Les YouTubeurs s’intéressent de plus en plus à Twitch pour renforcer des liens et en créer de nouveau avec leur communauté. La plateforme de streaming permet de proposer de nouveaux formats créatifs différents de ceux publiés sur YouTube. Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls à associer les deux plateformes puisque les streamers publient également leurs best of et leurs “vod” (rediffusions) sur YouTube.