5 conseils pour monter une vidéo

La vidéo est un format très populaire sur internet. Elle permet effectivement de raconter une histoire tout en véhiculant des émotions plus fortes qu’une photo ou un texte. Depuis quelques années, les vidéos sont largement mises en avant sur les réseaux sociaux. Les annonceurs ont donc tout intérêt à travailler un contenu de qualité ce qui passe alors par une maîtrise du montage. Voici quelques conseils pour réussir à monter une vidéo entraînante qui attire l’attention de votre audience.

Sélectionnez vos rushes

Le montage d’une vidéo commence par la sélection des rushes, c’est-à-dire des séquences qui serviront dans la vidéo. L’idéal est d’importer les passages intéressants dans le logiciel de montage de manière à les ranger dans l’ordre. Pour cela, il est conseillé de visionner les extraits qui seront utilisés pour ne conserver que les plus pertinents. Le dérushage est également l’occasion de faire le tri pour supprimer les passages qui n’apportent rien à la vidéo comme les silences prolongés ou les tics de langage (“euh”, “bon”, …). Il est possible de les importer directement dans la chronologie du récit ou de les réarranger en fonction du script. Les marqueurs sont utiles lors de cette étape puisqu’ils permettent de repérer facilement les passages où il sera nécessaire d’ajouter un effet.

Travaillez les transitions

Les transitions permettent de maîtriser le rythme général de la vidéo. En plus de laisser des pauses aux moments importants, les supports visuels conservent l’attention des spectateurs. Les titres et les illustrations les guident dans la bonne compréhension du message transmis. Il est néanmoins conseillé d’éviter d’inclure des transitions trop nombreuses et trop variées. Un ou deux fondus suffisent à souligner les moments importants sans surcharger l’ensemble. Les transitions sont d’ailleurs rattachées à des sentiments précis : le fondu enchaîné permet de mettre en avant des scènes à forte intensité émotionnelle, la transition franche suggère une continuité dans l’espace-temps et le fondu au noir est utilisé entre deux scènes dans une ellipse temporelle par exemple.

Pensez au rythme

Les transitions et le montage déterminent le rythme de la vidéo. Ce rythme véhicule des émotions différentes : un enchaînement de plans courts permet notamment d’exprimer du suspense par exemple. De manière générale, il est conseillé d’éviter les plans trop statiques durant trop longtemps. Certains logiciels incluent des gros plans sur des images précises afin de souligner un message et de garder l’attention du spectateur. L’audience a tendance à perdre le fil au bout de 15 secondes d’inactivité c’est pourquoi les vidéos doivent plutôt être dynamiques pour conserver son intérêt jusqu’au bout. La coupe franche permet également d’enlever les tics de langage qui seraient restés.

Ajoutez la musique et travailler le son

La musique participe à rythmer la vidéo. Elle est notamment importante en début et en fin de vidéo car elle sert à l’introduire et à la conclure. Des plages courtes de musique peuvent aussi être insérées dans la vidéo en guise de transition par exemple. De manière générale, la musique permet de garder le spectateur engagé lors de passages déterminés. Le son de la vidéo doit également être pris en compte. Certains outils permettent de supprimer les bruits dérangeants par exemple. De manière générale, il faut s’assurer que la voix n’est pas saturée. Il est important de conserver le même volume tout au long de la vidéo pour que l’expérience de visionnage soit plus agréable. Ce travail permet également d’éviter que la musique couvre la voix parce qu’elle est trop forte. Attention à bien utiliser des musiques libres de droits si vous n’êtes pas le compositeur.

Améliorez les effets visuels

L’étalonnage consiste à améliorer le rendu visuel en créant des ambiances grâce à l’application de filtres. Cette étape permet notamment d’améliorer la luminosité et les contrastes de l’image. Certains logiciels incluent des filtres automatiques qui modifient l’étalonnage. Il est néanmoins conseillé de les vérifier et de ne pas hésiter à les régler plan par plan pour obtenir un résultat esthétique. Certains plans nécessitent l’ajout d’effets spéciaux 2D ou 3D pour réaliser des animations. Des banques de données sont mises à disposition des professionnels pour incruster des effets de qualité dans la vidéo.

La vidéo est un format très populaire sur les réseaux sociaux. Le spectateur n’hésite pas à la regarder en entier lorsque celle-ci traite d’une thématique qui l’intéresse et qu’elle est montée correctement. Le monteur doit effectivement s’assurer que quelques étapes, comme un travail sur l’image et le son, sont réalisées. Certaines agences se spécialisent dans la création de contenu pour les réseaux. Les équipes d’InfluenZZZ vous accompagnent dans le développement de la stratégie et la création des contenus adaptés à vos réseaux sociaux.