Twitch et YouTube : les créateurs partagent leur vision sur les plateformes

La semaine dernière, une rencontre imprévue a eu lieu entre Cyrus North, Aurélien “Ponce” Gilles et Lucas “Squeezie” Hauchard en direct sur le stream de Ponce. Les trois créateurs ont échangé autour du lien entre les créateurs et les abonnés et ont fini par parler des potentielles évolutions des plateformes YouTube et Twitch durant leur conversation. Des échanges très intéressants qui nous permettent de comprendre de l’intérieur comment les créateurs vivent les évolutions liées à leur métier. 

L’éternelle comparaison Twitch / YouTube 

Les différences d’animation 

Lors de leurs échanges, les créateurs ont parlé de leur expérience et des différences entre l’animation des streams sur Twitch et la publication de vidéos sur YouTube. Leurs témoignages révèlent ainsi le ressenti des créateurs sur chacune des plateformes. Ils ont ainsi expliqué qu’ils présentent la “meilleure version” d’eux-même en vidéo. Le script d’une vidéo YouTube permet notamment aux vidéastes de présenter un “alter-ego” extrèmement content et motivé. Ce scénario les oblige notamment à sortir de leur ligne éditoriale et à réaliser des vidéos spéciales pour partager des annonces plus personnelles. Bien que les streamers animent également en occultant certains traits négatifs de leur personnalité, ils se confient en permanence à leur communauté en raison de la durée de leurs streams. Squeezie explique ainsi que le live lui a permis de plus être lui-même en vidéo. Il est, selon lui, “difficile de jouer un jeu lorsqu’on “streame” cinq heures de suite”. Le direct l’a également aidé à accepter les moments un peu plus calmes et les échanges plus posés par exemple. 

La question des algorithmes 

Les deux plateformes n’ont pas les mêmes manières de mettre en avant les contenus. YouTube dispose effectivement d’un algorithme qui détermine si une vidéo doit être mise en avant plutôt qu’une autre. Twitch a longtemps laissé les spectateurs décider de ce qu’ils regardaient seuls ; dernièrement, la plateforme utilise un onglet de “chaînes recommandées” pour présenter des créateurs qui correspondent au centre d’intérêt du spectateur. Les créateurs pensent qu’il est plus difficile de percer sur Twitch que sur YouTube pour cette raison. Les youtubeurs estiment néanmoins qu’ils ne sont pas totalement maîtres du résultat d’une vidéo étant donné qu’il dépend d’un algorithme qu’ils ne contrôlent pas. Ces fonctionnements semblent beaucoup impacter l’état psychologique du créateur. Les youtubeurs parlent ainsi d’un état de déprime notamment lié à l’insécurité de la plateforme. En comparaison, les streamers savent tout de suite si l’animation qu’ils proposent ne fonctionne pas. Ils peuvent alors réagir instantanément en s’adaptant aux attentes de leurs spectateurs tout en respectant leurs propres envies. 

L’évolution des plateformes de vidéos 

Lors de leur discussion, les créateurs sont revenus sur les évolutions des plateformes. Ils analysent effectivement les derniers changements survenus sur les réseaux pour déterminer leur avenir. Squeezie juge que “Twitch en est là où était YouTube en 2012” ce qui découlerait sur les mêmes problématiques survenus sur YouTube notamment en terme de droits d’auteur. Les streamers ont d’ailleurs commencé à faire face à ces problèmes lorsqu’ils écoutent de la musique. Cyrus North explique que le contenu de sa chaîne a changé à cause de ces restrictions. Ils prédisent alors que les streamers risquent de faire face à l’interdiction de regarder des contenus et écouter des musiques non libres de droit par exemple. En parallèle, Cyrus North pense que YouTube va s’éditorialiser en s’associant avec des censeurs à la manière du service public télévisuel par exemple. C’est déjà le cas avec la catégorie “Savoirs et Culture” qui est éditée par Arte. Si les créateurs ne sont pas unanimes sur cette évolution, ils semblent d’accord pour conclure qu’un algorithme continuera de mettre en avant les contenus que les gens veulent voir avec l’option d’inclure des recommandations de censeurs, comme peuvent déjà le faire certaines plateformes de streaming musical. 

Les échanges entre les trois créateurs ont continué pendant plusieurs minutes. Ils ont notamment parlé du rapport avec leurs abonnés et des relations parasociales. Nous vous recommandons de regarder le replay sur la chaîne de Ponce pour entendre directement leurs points de vue approfondis sur les sujets abordés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents

Adaptez votre communication aux actualités

Ces dernières années, l’actualité mondiale pèse sur le moral des internautes. Sur internet, les discussions tournent autour des enjeux sociétaux internationaux et de l’écologie. Ils

Send Us A Message