Le soulèvement des réseaux pour lutter contre le racisme

Le 25 mai 2020, les américains découvrent la mort de George Floyd suite à sa violente arrestation à Minneapolis (Minnesota). Le pays s’insurge alors contre le policier qui n’a pas réagi lorsque l’homme a répété, à plusieurs reprises, qu’il n’arrivait pas à respirer puisqu’il est plaqué au sol, écrasé par le genou de Derek Chauvin. Une vidéo de la scène affole alors internet ce qui entraîne de nombreuses manifestations musclées à travers le pays pour réclamer justice pour George Floyd. Les réseaux sociaux ne restent pas silencieux comme le montre les nombreux témoignages de célébrités et d’influenceurs qui invitent notamment leur communauté à lutter contre le racisme.

Les sportifs se mobilisent

La parole des joueurs de tennis

Une trentaine de professionnels du monde du tennis ont participé à la vidéo de protestation publiée sur le compte Instagram du joueur américain France Tiafoe. La publication est accompagnée de la phrase de Martin Luther King “Nos vies commencent à prendre fin le jour où nous devenons silencieux à propos des choses importantes” pour sensibiliser les internautes sur les nombreuses morts des Afro-Américains après des bavures policières. Serena Williams, Coco Gauff, Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga apparaissent les mains levées à côté de nombreux autres professionnels en soutien du message porté par le tennisman.

Les footballeurs contre le racisme

En Europe, Marcus Thuram, fils de Lilian Thuram et attaquant de Mönchengladbach, a posé un genou à terre pour célébrer un but dimanche dernier. Il reprend ainsi le geste du joueur de NFL Colin Kaepernick, l’un des porte-voix des protestations contre les violences policières contre les minorités de couleur aux Etats-Unis. Le club du joueur a soutenu son message en twittant une photo de la scène.

Kylian Mbappé a également twitté pour demander #JusticeForGeorge. Il n’a pas manqué de partager une vidéo de son équipementier, Nike, pour s’engager contre le racisme.

Lewis Hamilton dénonce le silence de la F1

Le champion britannique de Formule 1, Lewis Hamilton, a dénoncé le silence de ses collègues sur Instagram. Il souhaite ainsi alerté sur le racisme présent dans la F1 “dominée par les blancs”.

Son message a ensuite été soutenu par les pilotes Carlos Sainz et Charles Leclerc sur leur compte Twitter.

Floyd Mayweather aux côtés de la famille de George Floyd

Le champion de monde invaincu en 50 combats, Floyd Mayweather, a décidé de payer les frais d’enterrement de George Floyd. Les funérailles auront lieu le 9 juin à Houston, ville dans laquelle il a grandi. Deux autres cérémonies doivent avoir lieu à Minneapolis et en Caroline du Nord d’où il était originaire.

L’univers de la musique lance le BlackOut Tuesday

Une pétition historique

Dans une publication Instagram, Beyoncé invite ses plus de 147 millions d’abonnés à signer une pétition dont l’objectif est de réclamer justice pour George Floyd. La chanteuse a été jusqu’à insérer le lien de la pétition dans sa description Instagram. Samedi 30 mai, le site Change.org sur lequel est hébergé la pétition, a déclaré qu’il s’agissait de la pétition ayant enregistré le plus de soutien dans l’histoire du site avec plus de 7 millions de signatures. Elle a également été partagé par Ariana Grande et Cardi B.

Les stars internationales s’engagent à leur manière

Rihanna se déclare hantée par Derek Chauvin et dénonce les meurtres et les lynchages des policiers contre les Afro-américains. Elle est soutenu par sa marque de produits de beauté Fenty Beauty qui a relayé ses publications sur Instagram.

Alors qu’une intervention de Kanye West est toujours attendue par ses fans, Taylor Swift a dénoncé le comportement de Donald Trump sur Twitter. Elle appelle d’ailleurs ses fans à ne pas voter pour lui aux prochaines élections présidentielles.

Plusieurs artistes ont voulu montrer leur soutien maladroitement et ont essuyé quelques moqueries pour la peine. C’est notamment le cas de Madonna qui a twitté une vidéo de son fils, David, dansant sur la chanson de Michael Jackson “They don’t care about us”. L’hommage musical de David Guetta remixant le discours de Martin Luther King “ I have a dream” a également été critiqué par les internautes.

Les réseaux sociaux en pause avec le “Blackout Tuesday”

Deux employées de la société d’édition de disques Atlantic Records ont poussé les entreprises de l’univers musical de se mettre en pause mardi 2 juin. Le Blackout Tuesday a pour objectif de s’engager contre les injustices et les discriminations. C’est également le moyen pour l’industrie de s’engager contre les violences policières. Spotify s’est d’ailleurs rallié au mouvement en incluant des silences de 8 minutes et 46 secondes – durée pendant laquelle l’officier de police a collé son genou contre le cou de George Floyd – dans certaines de ses playlists. L’entreprise de streaming musical a également créé une playlist “Black Lives Matter” et met en avant de nombreux artistes engagés en solidarité aux manifestants américains. De nombreux musiciens ont apporté leur soutien à la cause grâce au hashtag #TheShowMustBePaused sur les réseaux. C’est notamment le cas de Mick Jagger et de nombreux influenceurs français qui ont publié, en masse, une photo noire sur leurs réseaux et n’ont plus rien partagé de la journée. Le lendemain de l’opération, le hashtag #blackouttuesday compte plus de 28 millions de publications sur Instagram.

#BlackLivesMatter

Les réseaux sociaux servent de plateformes de soutien

Les grandes entreprises tech industrielles s’engagent pour le mouvement. Après avoir vérifier les faits sous un de ses posts, Twitter n’a d’ailleurs pas hésité à supprimer un des tweets de Donald Trump qui incitait à la violence. La plateforme a d’ailleurs modifié sa photo de profil pour une version en noir et blanc de son logo et a ajouté le hashtag #BlackLivesMatter dans sa bio. Google a également pris la peine d’ajouter un message de soutien sous la barre de recherche en précisant que l’entreprise soutient l’égalité raciale et ceux qui se battent pour. Les réseaux mettent en avant l’élan de soutien qui se produit entre tous. En effet, plusieurs entreprises concurrentes ont partagé leurs messages. C’est notamment le cas d’Adidas qui a aimé la vidéo de Nike.

Les valeurs des entreprises

Les consommateurs souhaitent de plus en plus se rapprocher des entreprises qui partagent leurs valeurs. La pression sociale oblige ainsi les entreprises à prendre position comme le fait Twitter en luttant contre le racisme et les “Fake News”. Nike avait notamment commencé en s’associant avec Colin Kaepernick pour une de ses campagnes.

Les influenceurs soutiennent les entreprises dans ce sens. La communication sur les réseaux sociaux est de plus en plus engagée. Les attentes des consommateurs ont évolué ; ils attendent un changement sociétal en parti généré par les entreprises. En effet, si les prises de position sont saluées, nombreux internautes réclament des actions concrètes pour améliorer l’insertion à l’emploi et la lutte contre le racisme.

Le mouvement qui dénonce les violences policières aux Etats-Unis révèle un problème sociétal bien plus important que le racisme américain. Le monde entier se soulève pour demander plus de justice et d’égalité ce qui oblige les entreprises et les célébrités à prendre position pour des valeurs importantes.

 

 

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment