Ces créateurs qui sont à l’origine de ruptures de stock

Ces dernières années, certains créateurs de contenu ont fêté leurs dix ans sur les réseaux. Ils sont, pour la plupart, encore perçus comme des entrepreneurs qui ont réussi à s’inscrire dans l’histoire d’internet. Alors que plusieurs célébrités n’hésitent pas à recourir au dropshipping pour gagner en indépendance, d’autres obtiennent des résultats impressionnants lors des lancements de leur collection capsule et de leur marque. 

Ces créateurs qui deviennent des marques

Le réseau de ghost kitchens de MrBeast

Jimmy “MrBeast” Donaldson est un vidéaste américain suivi par plus de 63 millions d’abonnés sur YouTube a décidé de lancer sa chaîne de restaurants aux Etats-Unis. Fin 2020, le créateur a ouvert 300 cuisines fantômes, MrBeast Burger, qui préparent des hamburgers destinés à être livrés. Quelques semaines plus tard, 300 nouvelles cuisines fantômes sont ouvertes portant à 600 le nombre total de MrBeast Burger. Le créateur a effectivement choisi d’en faire la promotion en adoptant une communication fidèle à ses vidéos YouTube. Sur Twitter, MrBeast promet aux premières commandes une chance de remporter 10 000$. La campagne a eu un tel succès que le site de livraison a crashé dès son lancement, l’application dédiée s’est hissée en tête des téléchargements et le MrBeast Burger est devenue l’une des cinq requêtes Google les plus populaires du moment. En moins de deux mois, plus d’un million de burgers ont été vendus ce qui permet au créateur d’annoncer l’ouverture de 1 000 nouvelles succursales aux États-Unis et au Canada d’ici la fin de l’année.

L’empire de Léna Situations 

Léna “Situations” Mahfouf fédère de nombreux abonnés sur ses réseaux. Suivie par plus de 1,5 millions d’abonnés sur YouTube et 3 millions sur Instagram, l’entrepreneuse travaille aussi bien avec des maisons de Haute couture qu’avec des marques make-up et vestimentaires en tout genre. Si elle n’a pas encore lancé de marque en nom propre, la créatrice a développé des collections en collaboration avec Jennyfer ou encore Maybelline. Sa communauté est toujours au rendez-vous ; il a fallu 37 minutes pour que ses rouges à lèvres soient en rupture de stock et moins d’une heure pour ses tee-shirts. En six mois, 300 000 exemplaires de son livre Toujours Plus se sont vendus en dépit des confinements. Son entourage professionnel reconnaît la charge de travail qu’elle abat seule. Loïc Prigent estime ainsi qu’elle a un pouvoir de prescription aussi grand que celui d’un grand magazine de mode dans les années 60. 

Pourquoi un tel succès ? 

Le contre-exemple d’Ariana Renee

Le nombre d’abonnés n’est pas nécessairement représentatif d’un engagement important. Une créatrice américaine l’avait découvert à ses dépens. Ariana “Arii” Renee s’est d’abord fait connaître sur Musical.ly où elle était suivie par plus de 6 millions d’abonnés. Elle a ensuite partagé son quotidien à ses plus de 2,5 millions abonnés sur Instagram avant de lancer sa marque de vêtements, Era. La créatrice devait garantir 36 ventes afin de lancer sa collection ; elle n’a malheureusement pas réussi à assurer cette base. L’entrepreneuse a notamment regretté le manque de soutien de la part de ses collègues alors qu’elle n’avait pas hésité à partager leurs créations. Sa communauté ne l’a également pas suivi prouvant que les abonnés ne sont pas nécessairement des consommateurs.

Qu’est-ce qui motive les abonnés à suivre leurs créateurs préférés ? 

Les consommateurs n’achètent pas uniquement pour soutenir les créateurs qu’ils suivent. Alors que les créateurs sont de plus en plus nombreux à lancer leur marque, ils ne peuvent pas acheter tous les produits auxquels ils sont rattachés. Ils décident de suivre les créateurs avec qui ils partagent des valeurs similaires et dont les produits peuvent servir. Ils souhaitent également bénéficier d’avantages pour leur fidélité sous la forme de codes promo. Les consommateurs ont la même réflexion pour les partenariats des créateurs. Ils ont compris qu’ils pouvaient les soutenir en regardant des passages vidéo ou en cliquant sur des liens. Les annonceurs doivent donc s’associer aux bons créateurs lorsqu’ils mettent en place une campagne de marketing d’influence pour maximiser les chances d’obtenir des résultats. 

Certains créateurs de contenus arrivent à créer des liens forts avec leur communauté. Les abonnés montrent alors qu’ils ont confiance en eux en les soutenant durant leurs partenariats et plus généralement le lancement de leurs projets. 

Les agences spécialisées, comme InfluenZZZ, accompagnent les annonceurs à sélectionner les bons influenceurs pour réaliser des campagnes de marketing d’influence optimale. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Send Us A Message

Recevez nos prochains Articles

Chaque mois une sélection de nos articles et des conseils pour gérer vos campagnes d’influence marketing.