Comprendre l’algorithme de LinkedIn

Le réseau social professionnel fondé par Reid Hoffman, Allen Blue et Jean-Luc Vaillant revendiquait plus de 660 millions de membres issus de 170 secteurs d’activités dans plus de 200 pays et territoires en 2019. En France, LinkedIn compte plus de 19 millions d’utilisateurs. Comme pour Facebook ou TikTok, les internautes y appréhendent un algorithme qui décide de la mise en avant des publications dans leur fil d’actualités.

L’algorithme analyse les publications

L’algorithme de LinkedIn s’appuie sur plusieurs critères pour déterminer si une publication doit être mise en avant. Il se base effectivement sur la qualité du contenu c’est-à-dire qu’un visuel en haute résolution est plus facilement mis en avant. Il détermine que les contenus sont pertinents lorsqu’ils répondent aux problématiques de leur audience ou lorsqu’ils apportent une valeur ajoutée.

Il analyse ensuite les interactions. Comme les algorithmes d’autres réseaux, plus une publication aura d’interactions plus elle remontera dans le fil d’actualités.

LinkedIn retient également l’historique des utilisateurs. Un profil qui a déjà publié des contenus considérés comme pertinents et suscitant de l’intérêt est plus souvent exposé. L’algorithme n’apprécie pas les publications à répétition. Il est important de publier régulièrement mais il n’est pas recommandé de publier à longueur de journée.

Des employés qualifiés de LinkedIn décident parfois de prendre en considération des publications.

Les contenus présents dans le fil d’actualités ne sont pas classés chronologiquement : les utilisateurs peuvent ainsi découvrir des publications datant de plusieurs jours répondant aux critères ci-dessus.

Enfin, il est conseillé de créer un réseau de professionnels de son secteur pour gagner en visibilité. Ils sont a priori amenés à être intéressés par les contenus et donc permettent de répondre aux attentes de l’algorithme de LinkedIn.

Les bonnes pratiques

Les publications sur LinkedIn doivent donc répondre aux attentes de l’algorithme. Quelques astuces sont mises en place pour maximiser ses chances à être mis en avant :

  • Une ligne éditoriale permet de proposer des contenus pertinents par rapport aux besoins de l’audience. LinkedIn n’apprécie pas de revoir plusieurs fois la même publication, il est donc préférable de réfléchir à des contenus variés grâce à une bonne stratégie d’inbound marketing.
  • La stratégie éditoriale sur le réseau social professionnel implique d’échanger avec son audience. Il faut répondre aux utilisateurs qui ont commenté la publication afin de générer une discussion sur la durée. Cette attitude contribue à fidéliser sa communauté. Par ailleurs, des échanges avec son audience peuvent permettre de mieux cerner ses besoins et donc de lui proposer des contenus pertinents.
  • L’analyse des contenus doit permettre d’étudier le meilleur moment pour publier. Une publication n’a effectivement pas le même succès selon l’heure à laquelle elle est mise en ligne. Les utilisateurs sont plus ou moins actifs selon les jours et les tranches horaires. Il n’est néanmoins pas recommandé de publier trop fréquemment.

Les algorithmes fonctionnent différemment selon les réseaux sociaux ; il est important de comprendre leur fonctionnement pour mettre en place une stratégie sociale efficace. Il existe cependant quelques similitudes qui permettent de gagner du temps dans leur compréhension. Dans le cas de LinkedIn, il ne faut pas oublier qu’il s’agit avant tout d’un réseau social professionnel : il ne s’agit donc pas de l’utiliser comme une plateforme personnelle.

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment