Événements virtuels : les lives enregistrent encore plus de vues

Au début du mois de mars, la pandémie mondiale du Covid-19 commençait déjà à bouleverser le secteur événementiel : les stades ne pouvaient plus accueillir de spectateurs pour les compétitions sportives et les spectacles ne pouvaient pas respecter les mesures de distanciations sociales. Le confinement a ensuite interdit les regroupements physiques professionnels obligeant les entreprises à se tourner vers l’organisation de réunions virtuelles. Aujourd’hui, bien que les Français recommencent partiellement à aller au bureau, les événements virtuels ne semblent pas ralentir ; au contraire, le secteur de l’événementiel s’est adapté pour organiser des salons ainsi que des spectacles que les participants peuvent rejoindre de chez eux.

Le direct a permis de maintenir un lien social

Le succès d’Instagram Live

Durant le mois de mars, le groupe Facebook déclarait que l’utilisation mondiale d‘Instagram Live et de Facebook Live avaient doublé sur 30 marchés. Plus précisément, au début du confinement, Instagram Live était la première fonctionnalité que les entreprises utilisaient pour communiquer sur le réseau social.

La pratique a notamment été adoptée par les influenceurs et les chanteurs. Les entreprises n’ont pas hésité à s’associer à ces artistes pour proposer des animations uniques à leurs communautés. La chanteuse Angèle a ainsi réalisé un concert sur le compte Instagram de la maison de luxe Chanel. L’événement a été suivi par plus de 18 000 internautes.

De nombreuses marques ont également choisi de proposer des rendez-vous réguliers à leur communauté : Neoness a adopté le Live Instagram pour retranscrire les cours de sport de ses coachs. Le club de sport a d’ailleurs profité de ce format pour annoncer sa nouvelle offre numérique pour le déconfinement.

Twitch réunit encore plus de spectateurs

Au début de l’année, la plateforme de streaming d’Amazon attirait en moyenne 1,4 million de spectateurs en simultané. En mars, Twitch comptait plus de 5 millions de chaînes actives dans le monde ce qui représente une croissance de près de 35% par rapport au mois précédent. Entre mars et avril, la croissance augmente encore de 50%. Au total, la plateforme aurait constaté une augmentation de 101% par rapport à l’année passée. Plus concrètement, 1,645 milliards d’heures de visionnage sont comptabilisées tous les mois ; la catégorie “Just Chatting” semble particulièrement plaire puisqu’elle a dépassé les vues pour les jeux League of Legends et Fortnite durant le mois d’avril.

L’augmentation des vues sur Twitch profite indéniablement à l’e-sport ; les compétitions sportives se sont d’ailleurs emparées de la plateforme pour organiser des championnats en ligne. Aux Etats-Unis, Fox Sports a ainsi diffusé la première compétition virtuelle de Nascar, l’eNascar iRacing Pro Invitational Series, qui a réuni au total plus de 1,3 million de spectateurs.

Les événements sportifs ne sont pas les seuls à intéresser sur la plateforme comme le prouve l’émission hebdomadaire de Domingo, Popcorn, puisqu’elle réunit plus de 30 000 spectateurs en moyenne à chaque diffusion.

Le développement des événements virtuels

Partager une expérience virtuelle

Les événements font entièrement partie de la stratégie de communication de nombreuses entreprises. Ils permettent effectivement de mettre en avant la dernière collection ou de maintenir l’univers d’entreprise. Les événements virtuels permettent donc de conserver la proximité entre les équipes tout en rassemblant les communautés. Certaines marques ont même constaté que le direct génère plus d’engagement qu’un contenu plus traditionnel comme les photos ou les articles de blog. Les événements virtuels contribuent effectivement à partager un nouveau type d’expérience. Les participants peuvent aussi bien participer à une “masterclass” qu’à une animation d’un nouveau genre comme les compétitions esport. L’événement virtuel consiste effectivement à conserver le rapport humain tout en respectant les mesures de distanciation sociale. Il est important, comme pour les événements physiques, de proposer un événement unique qui représente l’univers de la marque afin de conserver l’intérêt du participant. C’est aussi de cette manière-là qu’il restera dans les souvenirs et qu’il donnera envie à l’influenceur de partager son expérience même virtuelle.

L’organisation des nouveaux événements virtuels

Les événements virtuels peuvent, en règle générale, être réalisées en moins de temps qu’un événement physique. Ils sont aussi généralement moins coûteux puisqu’ils permettent notamment d’économiser les transports et la location d’un lieu. En parallèle, ils sont l’occasion de toucher une cible plus grande étant donné qu’ils ne sont pas limités par une contrainte géographique.

Les événements virtuels offrent de nombreuses options créatives ce qui permet aux marques de créer les événements qui leur correspondent. Elles peuvent ainsi entièrement se concentrer sur un live streaming qui pourra ensuite être rediffusé sur les réseaux ou réaliser un événement mixte durant lequel un événement physique est diffusé en direct sur les réseaux. Par exemple, les géants de la tech adoptent souvent ce format pour annoncer leurs nouveaux produits : les journalistes sont alors sur place tandis que les internautes suivent l’événement en direct.

Il existe quelques bonnes pratiques à adopter pour s’assurer que l’événement digital est réussi comme anticiper les aspects techniques qui s’imposent.

Mi-avril, plus 4 500 événements étaient annulés et plus de 3 000 étaient reportés ce qui représentaient une perte de 30% des retombées économiques directes et indirectes du secteur selon l’Union des métiers de l’événement. Le secteur s’adapte aujourd’hui à la crise sanitaire mondiale en organisant des événements en direct grâce aux outils qui s’offrent à eux comme les réseaux sociaux ou les applications de téléconférence. Les internautes français ont largement adopté ce nouveau format comme le prouve l’augmentation des vues durant les lives.

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment