Restauration : les actions de communication digitale

Après deux mois passés à la maison à cause de la crise sanitaire mondiale, le déconfinement approche pour les Français. Les restaurateurs n’ont toutefois pas encore l’autorisation d’ouvrir leurs portes afin de respecter la distanciation sociale préconisée par le gouvernement. Ils doivent alors anticiper leur réouverture à travers des actions de communication sur internet.

Créer un site internet responsive

Le site internet est l’équivalent d’une vitrine digitale. Il doit représenter les valeurs du restaurant, expliquer son fonctionnement et partager ses informations clés. Le site doit régulièrement être mis à jour pour partager les événements et les menus spéciaux de l’établissement.

Le site doit répondre aux interrogations que peuvent avoir les internautes. Il doit ainsi indiquer ses horaires d’ouverture, son adresse et son menu. Il peut être intéressant d’y ajouter également une fonctionnalité “itinéraire” pour que les clients trouvent rapidement leur chemin notamment depuis leur smartphone. Le site internet doit alors être responsive pour s’adapter aux écrans d’ordinateur et de téléphone portable.

Le restaurateur peut également ajouter un module de réservation sur le site internet pour ne pas uniquement dépendre des plateformes digitales. Il faut ainsi réfléchir à la réservation classique, à la livraison et à l’option de “Click & Collect” afin de répondre à toutes les attentes des consommateurs.

Optimiser sa page Google My Business

Google a partagé ses conseils pour conserver un bon référencement durant le confinement. La page Google My Business doit être mise à jour ne serait-ce que concernant les horaires ou les fermetures exceptionnelles. Les horaires sont particulièrement importantes puisque Google surveille qu’elles sont les mêmes sur l’ensemble des plateformes où elles sont indiquées. Il faut ainsi penser à les mettre aussi à jour sur Facebook, directement le site internet et sur TripAdvisor.

La page Google My Business remonte automatiquement dans le moteur de recherche notamment pour les recherches locales. C’est un service gratuit qui, une fois bien mis en place, demande peu de temps de gestion.

Référencer son établissement sur les plateformes adaptées

TripAdvisor, La Fourchette ou encore Le Guide Michelin sont des guides digitaux sur lesquels les internautes peuvent réserver une place dans les établissements de leur choix. Les plateformes prennent des commissions en échange de ce canal supplémentaire de réservation.

Les établissements présents sur ces plateformes bénéficient également de liens entrants vers leur site internet. Yelp, Les Pages Jaunes et Privateaser sont d’autres annuaires souvent utilisés par les internautes pour décider de se rendre dans un établissement. Le référencement de Google s’appuie sur les liens placés sur ces sites de confiance.

Il est également intéressant de s’inscrire sur les plateformes utilisées par les touristes et d’être présents sur les réseaux sociaux.

Alimenter ses réseaux sociaux

Facebook et Instagram sont des réseaux sociaux incontournables pour les restaurateurs. Facebook permet de maintenir un lien quotidien avec les clients. La Page Facebook affiche effectivement le menu du jour, les nouvelles cartes et plus généralement les actualités de l’établissement. Instagram référence les géolocalistations et les hashtags en rapport avec la nourriture. Il est ainsi possible de repartager, en plus, les publications des internautes qui auraient pris le temps de mentionner ou de se géolocaliser dans l’établissement.

Les deux réseaux permettent de partager des photos ; les restaurateurs peuvent ainsi partager leur coulisse, l’ambiance ou encore leurs plats. Il est alors conseillé de publier des photos de qualité qui donnent envie. Les visuels contribuent aussi au référencement internet via Google Images et la page Google My Business.

Les réseaux sociaux permettent d’interagir directement avec ses clients. Les restaurateurs doivent effectivement prendre le temps de répondre aux commentaires digitaux de leurs clients. Ces réponses ne se limitent pas à Facebook et Instagram puisqu’il est également possible de commenter sur les plateformes citées dans le point précédent. Les interactions permettent de fidéliser les clients tout en apportant une touche d’authenticité. Les algorithmes mettent aussi en avant les comptes avec le plus d’interactions. Il est possible d’en générer grâce à des promotions exceptionnelles pensées pour récompenser les internautes fidèles.

Collaborer avec des influenceurs

Les créateurs de contenus sur Instagram apprécient tout particulièrement partager leurs bonnes adresses en photo. Les blogueurs Food détaillent leurs expériences culinaires à travers des articles qui peuvent ajouter des liens entrants pour le référencement Google. Certains créateurs de contenus sur YouTube peuvent également partager leur expérience en vidéo. Les collaborations avec les influenceurs permettent alors de communiquer auprès d’une audience ciblée réunissant de nombreux internautes officiellement intéresser dans les conseils partagés par le créateur de contenus.

Les campagnes sponsorisées sur les réseaux sociaux viennent appuyer le travail réalisé avec les influenceurs. Elles permettent de cibler les clients en fonction de leur âge, de leurs intérêts ou une localisation précise. Il est conseillé de mettre en avant les publications des créateurs de contenus pour générer encore plus de visibilité. Les campagnes peuvent aussi être enrichies de “call to action” pour renvoyer vers les services de l’établissement.

Les restaurateurs doivent travailler leurs opérations de marketing digital en attendant leur réouverture. InfluenZZZ a rejoint le collectif solidaire J’aime Mon Bistrot pour les accompagner durant le confinement lié au Covid-19.

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment